Vivid Money, une super application financière, lève 114 millions de dollars à une valorisation de 886 millions de dollars pour se développer en Europe – infos

[ad_1]

Vivid Money, une banque challenger basée à Berlin avec 500 000 clients, s’est fait un nom avec une «super application» financière à guichet unique qui, en plus des services de base de vérification et de gestion de l’argent, comprend également des investissements en actions et en crypto-monnaie. Maintenant, alors qu’elle se prépare à ajouter plus de services à sa plate-forme et à s’étendre dans toute l’Europe, la startup a levé 100 millions d’euros (114 millions de dollars), dans le cadre d’une ronde de financement menée par Greenoaks Capital, avec Ribbit Capital et le nouveau bailleur de fonds SoftBank Vision Le Fonds 2 participe également.

Le financement valorise Vivd à 775 millions d’euros (886 millions de dollars aux taux d’aujourd’hui). Dans un certain contexte, cela représente plus du double de la valorisation de l’entreprise (360 millions d’euros) lors de sa dernière levée de fonds, une levée de fonds de 60 millions d’euros en avril 2021. Sa base d’utilisateurs a également quintuplé au cours de cette période et ses revenus ont été multipliés par 25, a déclaré la société. Vivid ne partage pas le montant total déposé sur sa plateforme, ni aucun détail sur les volumes de transactions, mais Alexander Emeshev, co-fondateur de Vivid, a déclaré qu’il était sur le point d’atteindre 1 million d’utilisateurs d’ici la fin de cette année.

Vivid est aujourd’hui actif sur quatre marchés – l’Allemagne, la France, l’Espagne et l’Italie – et le plan sera d’en ajouter cinq autres cette année et d’être disponible dans toute l’Europe d’ici la fin de 2023. En termes de nouveaux produits, la société en est aux premiers stades du déploiement des offres d’assurance, et Emeshev a déclaré qu’il lancera ses premiers produits de crédit plus tard cette année (Vivid fournit actuellement une carte de débit Visa aux utilisateurs).

Lancée en 2020, vous pourriez appeler Vivid une startup « COVID-native », avec une offre mobile first qui touche le bon accord avec sa trentaine d’utilisateurs qui non seulement s’étaient déjà détournés des services bancaires et d’investissement traditionnels, mais se sont retrouvés passer plus de temps à la maison en raison de la pandémie et reconsidérer comment gérer sa vie financière.

Comme pour un certain nombre d’autres néo-banques, les services bancaires gratuits de base de Vivid sont…

Voir la source de cette publication